« Le retour sur investissement dépasse de loin tout ce à quoi je pouvais m‘attendre. »

Sacha Rouiller est le lauréat du Grand Prix V.I.E 2019. Le jury de cette huitième édition a choisi de le récompenser pour sa mission au sein de FM Logistic. Pour Sacha, son V.I.E en Russie lui a permis de démarrer sa carrière en se démarquant grâce à une mission ambitieuse qui lui permet d’avoir beaucoup de visibilité dans toute l’entreprise. Son rôle est de digitaliser l’outil de Cotation clients via une application qui sera déployée en Russie puis dans tout le groupe. Aujourd’hui, Sacha revient sur son expérience de V.I.E en Russie tant professionnelle qu’humaine.

Pourquoi avez-vous choisi de faire un VIE et particulièrement en Russie ?

Alors que j’étais en échange académique pour terminer mes études d’ingénieur à Moscou, j’ai entendu parlé du V.I.E. Pour un jeune diplômé, démarrer sa carrière par une expérience internationale est une opportunité à saisir. Ainsi, au lieu de rentrer en France et chercher un travail comme les autres étudiants de ma promotion, j’ai décidé de commencer ma vie professionnelle en Russie. J’ai prospecté et j’ai été agréablement surpris de voir l’enthousiasme que mon projet suscitait parmi les gens que je contactais. Finalement, la société FM Logistic s’est montrée intéressée par mon profil et m’a fait confiance pour me recruter et me proposer la charge d’un projet important pour le groupe. J’ai tout de suite signé !

Quels sont les effets positifs du V.I.E sur votre début de carrière ?

Grâce au VIE et à mon début de carrière à l’international, je me démarque du lot par rapport aux personnes de ma promotion restées en France. Je suis confronté à des situations difficiles et exigeantes, mais la gratification du travail accomplie n’en est que plus grande. De plus, j’ai une visibilité importante dans mon entreprise et je peux laisser tout mon potentiel s’exprimer, ce qui ne serait pas le cas si j’étais resté en France. Ici, il n’y a pas de case prédéfinie où on pourrait me mettre et m’oublier. C’est à moi de montrer ce dont je suis capable et de faire mes preuves pour avancer. 

Quelles sont les retombées du grand prix V.I.E pour vous ?

Le Grand Prix VIE est avant tout la reconnaissance de mon parcours et de mes choix.

Le V.I.E est une aventure humaine. Ayant refusé de profiter du confort que peut nous offrir notre position, j’ai préféré faire une immersion plus profonde dans la culture locale, en vivant en colocation avec des Russes, en prenant le train de banlieue chaque jour pour aller au travail, en enseignant le français à mes collègues le soir… 

Professionnellement, j’ai reçu la responsabilité d’un projet stratégique pour l’entreprise, qui ne m’aurait jamais été confiée si j’avais suivi un parcours standard chez FM en France. Cette responsabilité est importante et si j’arrive à mener à terme la transition digitale du Costing à bien, je serais un atout pour l’entreprise. Je me serais aussi prouvé que j’ai les épaules larges et que je peux mener à bien de grandes choses.

Grâce à mon V.I.E, j’ai la chance de commencer ma carrière dans un pays que j’aime, pour une entreprise d’un autre pays que j’aime. Tous les facteurs sont donc réunis pour que je me sente bien.

Comment ce prix est-il accueilli dans votre entreprise ?  

J’ai participé au Grand Prix avec mon manager. Il a été très agréablement surpris de me voir l’emporter et a très largement diffusé l’information. De nombreuses communications ont été organisées en interne à l’échelle du groupe et j’ai été félicité personnellement par plusieurs membres du Comex.  

Lorsque j’ai rejoint FM Logistic, nous n’étions que deux V.I.E dans tout le groupe. Le sérieux de mon travail a contribué à changer cela. Il y a actuellement une volonté de recruter plus de V.I.E. Le Grand Prix a participé à la promotion du VIE au sein de FM Logistic.

Que diriez-vous à des futurs VIE qui hésitent à venir en Russie ?  

La vie en Russie n’est pas facile. Cependant, après le temps nécessaire pour s’adapter, le retour sur investissement dépasse de loin tout ce à quoi je pouvais m’attendre. C’est un pays qui a énormément à nous apporter et à nous apprendre, tant sur le plan professionnel que personnel. 

En conclusion, mon V.I.E est la meilleure chose qui aurait pu m’arriver pour commencer ma carrière et c’est avec enthousiasme que j’ai accepté de prolonger mon contrat pour atteindre la limite des deux ans.