PME

 

PME françaises en Russie : un nouveau tissu économique à créer

La Russie est la 6e plus grande économie du monde* avec un marché de 145 millions de consommateurs, ouvert dans beaucoup de secteurs. L’économie russe étant encore principalement basée sur les énergies fossiles et les matières premières, il existe encore peu d’acteurs de petites et moyennes tailles en Russie. Des places sont donc à prendre et un tissu de PME reste à créer, avec un gouvernement favorable à la diversification de l’économie et à sa relocalisation dans le pays.

La France est le 6ème fournisseur mondial de la Russie (part de marché de 4,2%). La Russie est le 7ème marché pour les exportations françaises hors UE et Suisse

*PIB en parité de pouvoir d’achat,en milliers de milliards de dollars USD (2015)

Le cheminement de la PME en Russie : de l’export à l’implantation

 

Tous les secteurs d’activité ont leurs salons professionnels et y participer est une bonne porte d’entrée pour les entreprises désireuses de pénétrer ce marché. C’est un bon moyen de cerner les attentes de vos futurs clients, de détecter des opportunités et de trouver des partenaires locaux. Vous pourrez trouver une liste de ces salons ici : Russie.net

Entreprises françaises implantées en Russie

La Russie : des facilités pour entreprendre

 

Selon le Classement 2017 de la Banque Mondiale « Facilité à faire des affaires » la Russie est à la 40e place sur 190 pays (France 29e.)
Si vous souhaitez pérenniser votre activité en Russie, des facilités existent pour vous permettre d’ouvrir votre entreprise.

  • La création d’une entreprise est possible en une semaine grâce à des conditions d’ouverture simples tant au niveau des délais que des formalités ;
  • Il existe des statuts juridiques souples, efficaces, simples d’accès et peu onéreux ;
  • Un étranger peut posséder une entreprise à 100% ;
  • Le capital minimum d’ouverture d’une entreprise est de 10 000 roubles seulement ;
  • Le permis de travail peut être obtenu pour vos collaborateurs en quelques semaines de procédures avec la formule VKS.

Développer les TIC (carnets électroniques etc…)

Augmenter l’espérance de vie et proposer une assurance médicale aux 145 millions de Russes
Industrie pharmaceutique :

  • Très dynamique +15% (2001-2015) ;
  • 74% de dépendance aux importations (en valeur) ;
  • La France est le principal fournisseur.

  Industrie médicale :

  • Secteur privé en hausse ;
  • Grand potentiel car vétusté des dispositifs médicaux (CA : 270 milliards de roubles en 2016) ;
  • Forte dépendance aux importations (85% en valeur.)

Objectif 2020 : Autosuffisance alimentaire

Besoins :

  • Investissements, équipements ;
  • Semence végétales, génétique animale ;
  • Formation et consulting ;

Potentiel :

  • 12 millions d’hectares de terres arables inexploitées ;
  • Rendements pouvant être améliorés ;
  • Accès au marché de l’Union Economique Eurasiatique ;
  • Niveau de consommation en hausse pour des produits agricoles.

Accompagner l’essor de l’UEE :

  • Ferroviaire : entreprises étrangères (Alstom, Siemens, etc.) engagées dans le marché (locomotives, wagons etc) ;
  • Fluvial : seuls 11 ports adaptées à l’import-export, les autres nécessitent d’importantes rénovations ;
  • Aérien : en pleine expansion ;
  • Routier : de nombreux contrats ouverts aux entreprises étrangères (autoroute circulaire, Grand Moscou, etc.)

Plusieurs programmes et un fort soutien politique :

  • 517 milliards de roubles d’aides d’ici 2025 pour le « Programme de développement de l’électronique et de la radio-électronique » ;
  • Lancement en 2014 de l’Initiative technologique nationale (ITN) pour faire apparaître des entreprises russes leaders sur les marchés mondiaux des technologies entre 2025 et 2035.

Une coopération franco-russe approfondie :

  • Grands projets dans le secteur en partenariat avec de nombreuses entreprises françaises (Thales, Zodiac, Safran…) :
    • Avion : Sukhoi Superjet 100, Irkut MS-21…
    • Hélicoptères : Ка 62, Ka-226T
    • Nouvelles technologies : digitalisation, impression 3D..

Développer les TIC (carnets électroniques etc…)

Augmenter l’espérance de vie et proposer une assurance médicale aux 145 millions de Russes
Industrie pharmaceutique :

  • Très dynamique +15% (2001-2015) ;
  • 74% de dépendance aux importations (en valeur) ;
  • La France est le principal fournisseur.

  Industrie médicale :

  • Secteur privé en hausse ;
  • Grand potentiel car vétusté des dispositifs médicaux (CA : 270 milliards de roubles en 2016) ;
  • Forte dépendance aux importations (85% en valeur.)

Objectif 2020 : Autosuffisance alimentaire

Besoins :

  • Investissements, équipements ;
  • Semence végétales, génétique animale ;
  • Formation et consulting ;

Potentiel :

  • 12 millions d’hectares de terres arables inexploitées ;
  • Rendements pouvant être améliorés ;
  • Accès au marché de l’Union Economique Eurasiatique ;
  • Niveau de consommation en hausse pour des produits agricoles.

Accompagner l’essor de l’UEE :

  • Ferroviaire : entreprises étrangères (Alstom, Siemens, etc.) engagées dans le marché (locomotives, wagons etc) ;
  • Fluvial : seuls 11 ports adaptées à l’import-export, les autres nécessitent d’importantes rénovations ;
  • Aérien : en pleine expansion ;
  • Routier : de nombreux contrats ouverts aux entreprises étrangères (autoroute circulaire, Grand Moscou, etc.)

Plusieurs programmes et un fort soutien politique :

  • 517 milliards de roubles d’aides d’ici 2025 pour le « Programme de développement de l’électronique et de la radio-électronique » ;
  • Lancement en 2014 de l’Initiative technologique nationale (ITN) pour faire apparaître des entreprises russes leaders sur les marchés mondiaux des technologies entre 2025 et 2035.

Une coopération franco-russe approfondie :

  • Grands projets dans le secteur en partenariat avec de nombreuses entreprises françaises (Thales, Zodiac, Safran…) :
    • Avion : Sukhoi Superjet 100, Irkut MS-21…
    • Hélicoptères : Ка 62, Ka-226T
    • Nouvelles technologies : digitalisation, impression 3D..

Bon à savoir ! Une fiscalité et un taux d’imposition avantageux

 

Le taux d’imposition est avantageux (charges sociales, impôts sur les bénéfices) et la fiscalité des petites entreprises l’est également. Il existe plusieurs formats d’entreprise qui vont de l’auto-entrepreneur (IP) à la petite OOO (équivalent de la SARL) pour faire mûrir et développer votre entreprise. L’IP vous permet déjà d’avoir des employés mais pas d’associés tandis que l’OOO est conseillée pour vendre et acheter des marchandises en Russie mais aussi importer ou exporter. L’OOO vous permet par ailleurs d’avoir des associés.

En Russie, les PME peuvent bénéficier de deux régimes d’imposition, le régime simplifié et celui avec TVA.

 

  • Le régime simplifié (15% du bénéfice ou 6% du CA). Ce régime n’est pas assujetti à la TVA mais il est limité au niveau du chiffre d’affaires (150 millions de roubles par an). Dans le cadre du régime simplifiée à 6% du CA, les charges ne sont pas déductibles sauf les charges sociales. La comptabilité est simplifiée.

 

  • Le régime normal (20% du bénéfice) comprend une TVA à 20% avec les charges normales déductibles. Il n’y a pas de limites au chiffre d’affaires mais la comptabilité est plus lourde.

Chiffres à retenir !

 

1 200 entreprises françaises
implantées en Russie

2ème
La France est le deuxième pays investisseur en Russie

20%
Les PME ne réalisent que 20% du PIB en Russie

150 millions
C’est le nombre de consommateurs russes aux portes de l’Europe

U

Vigilance ! Anticipez votre comptabilité

La comptabilité russe est une comptabilité de documentation. Il est nécessaire de s’organiser comptablement car le flux administratif des entreprises sera important dès le départ. Il est fortement recommandé de s’entourer d’un service comptable compétent ou de faire appel à un cabinet comptable dès l’ouverture d’une entreprise.

Une communauté française d’affaires active à Moscou

Pratiquement toutes les entreprises du CAC 40 sont présentes ainsi qu’un terreau d’entrepreneurs et de start-up. Voici des exemples d’aides qui peuvent faciliter l’intégration des nouveaux entrepreneurs dans la capitale russe :
 

  • Des pépinières dédiées aux entrepreneurs francophones ;
  • Les conseils des CCE bénévoles et des autres organismes économiques présents sur place ;
  • Une vie sociale, associative et culturelle dynamique.

La « French Touch » appréciée en Russie

La France jouit d’une image de grand savoir-faire, de sérieux et de qualité. Les Russes sont également assez francophiles et le Made in France bénéficie généralement de la confiance des consommateurs.

Vos questions – Nos réponses

Quelles sont les opportunités qui s’offrent à une PME française en Russie ?

La Russie est un pays ouvert aux entreprises pour peu que l’offre de service soit identifiable. La Russie investit aujourd’hui massivement dans le domaine agricole et l’agroalimentaire pour lesquels le pays a besoin de matériel, d’outillages et de technologies. Le secteur de la santé est particulièrement dynamique avec une forte demande d’équipements. La Russie a aussi besoin de développer ses infrastructures urbaines et de s’équiper dans ce domaine. Plus généralement, les nouvelles technologies et les services sont des pistes à explorer.

Est-il possible de travailler de manière transparente ?
Oui, il est parfaitement possible de travailler de manière transparente en Russie. Votre principal point de vigilance sera le contrôle de vos acheteurs surtout si vous avez un gros volume d’achats à réaliser.
Quelles sont les grandes différences culturelles à intégrer pour faire des affaires ?
En Russie, les rapports humains sont très importants. La place de la parole et de la relation joue un rôle primordial pour établir le respect et la confiance avec vos clients. C’est le côté oriental des Russes qui s’exprime ici. Ce sont des différences culturelles à intégrer rapidement car elles ne sont pas perceptibles au premier coup d’œil et assez éloignées de ce que nous connaissons. Privilégiez donc toujours le rapport humain pour négocier.
Et plus généralement dans la pratique des affaires ?
Les délais de paiement observés peuvent etre plus court que ceux pratiqués en France et dans certains secteurs le pré-paiement est d’usage.

En Russie, pour chaque transaction commerciale les contractants échangent des documents (contrat, facture et acte de réalisation) qui constituent la base de la documentation comptable. Il est important de bien préparer la conception, la collecte puis l’organisation de cette documentation.

Comment les CCE peuvent m’aider à m’implanter en Russie ?
Les CCE sont actifs pour soutenir le développement des PME françaises en Russie et peuvent être vos mentors pour accompagner votre implantation en Russie. Ils sont disponibles pour répondre à vos questions en fonction de votre secteur d’activité. Un référent PME a été désigné parmi les CCE pour orienter, conseiller et partager son expérience d’entrepreneur avec vous. Vous pouvez être orientés également vers un CCE travaillant sur votre secteur pour partager des contacts utiles et donner son point de vue sur une problématique associée.

Entretien avec deux PME implantées en Russie

Interview de Benoît Lardy, président de Tsar Voyages, CCE

Nous sommes devenus le spécialiste du voyage en Russie

Il y a 15 ans Benoît Lardy créait à Moscou avec sa femme, Elena, la première agence de voyage francophone vers la Russie. Il nous raconte cette expérience et l’évolution de ce secteur depuis son installation.
Il y a 20 ans, la Russie était une destination touristique on ne peut plus originale ! En effet, le flux de touristes n’était pas très important.

Découvrez son interview

 

Interview de Muriel Rousseau Ovtchinikov, créatrice de Davaï Davaï, CCE

En Russie, plus la tâche est grande, plus elle est facile à réaliser !

Muriel Rousseau Ovtchinikov est arrivée en Russie au tout début des années 90 et elle est restée vivre depuis dans ce pays. Elle a créé la première agence spécialisée en conception de marque et charte graphique. Très vite son entreprise s’est développée et elle s’est spécialisée dans l’événementiel. Muriel nous raconte son parcours incroyable à travers toutes les étapes de transformation du pays.

Découvrez son interview

Contactez-noUs

La Section de Russie des CCE est un groupe de bénévoles qui ne dispose ni de bureau permanent, ni d’adresse ou de téléphone propres. Cependant, si vous souhaitez nous joindre, vous pouvez le faire en remplissant le formulaire ci-contre.